Papa Wemba, le singe avait raison